Tooway – Vue d’ensemble de la gestion des surcharges

I. PRÉSENTATION

Le propriétaire du satellite de déploiement des services Tooway assure le fonctionnement de la plateforme satellitaire et toute la gestion du trafic transitant sur le réseau Tooway. En l’occurrence, le propriétaire du satellite se nomme Eutelsat tandis que le satellite s’appelle Ka Sat. Eutelsat ne communique pas directement avec les utilisateurs finaux ou clients. Il a pour seule et unique fonction de gérer le satellite et le fonctionnement du réseau. Europasat est chargée de tous les services physiques concernant directement les clients, comme par exemple la distribution, la facturation, l’assistance technique, l’installation et la logistique.

Le réseau Tooway d’Eutelsat (ci-après dénommé « Réseau ») est un réseau partagé et géré « au mieux ». Les abonnés d’une zone géographique donnée doivent en permanence partager la bande passante disponible. À cet égard, le fonctionnement du réseau Tooway est identique à celui de la plupart des réseaux haut débit terrestres pour les particuliers. Eutelsat a pour objectif de fournir à chaque abonné une « part équitable » de cette bande passante tout en faisant en sorte qu’ils bénéficient tous d’une connexion Internet de qualité.

À cet effet, Eutelsat met en œuvre des mesures de gestion du réseau destinées à empêcher qu’un abonné ne s’accapare les ressources du réseau. Certaines de ces mesures sont uniquement mises en place lors de la surcharge du réseau, d’autres de manière plus générale.

En règle générale, le trafic du réseau se situe à un niveau inférieur à une surcharge pouvant avoir un impact significatif sur la connexion Internet de l’utilisateur. Eutelsat a pris soin de dimensionner son réseau en conséquence. Il peut parfois arriver cependant que la simultanéité des connexions Internet effectuées par une multitude d’abonnés aboutisse à une demande de bande passante totale supérieure à la bande passante disponible, et donc à une surcharge. Lors des périodes de surcharge, les mesures de gestion des surcharges d’Eutelsat, décrites de manière plus détaillée au paragraphe II ci-dessous, s’appliqueront en premier lieu aux comptes des abonnés ayant déjà consommés plus de 50 % du quota de trafic de leur profil de consommation (à l’exception des abonnés au service « Tooway Extra 2014 », qui est soumis à une politique particulière détaillée au paragraphe III ci-dessous) en veillant à traiter le trafic de manière à minimiser les impacts négatifs sur le confort d’utilisation tout en empêchant l’abonné de dépasser sa « part équitable » de la bande passante disponible.

Ces mesures ont pour objectif global de fournir aux abonnés un meilleur service général que ce dont ils auraient bénéficié sans l’introduction de celles-ci.

II. MESURES DE GESTION DES SURCHARGES

A. Vue d’ensemble de la gestion des surcharges

Dans des conditions de trafic normales, Eutelsat n’a pas besoin de mettre en œuvre des mesures de gestion des surcharges. Cependant, bien que la bande passante du réseau soit abondante, elle n’est pas illimitée. En d’autres termes, le réseau peut parfois connaître un certain niveau de surcharge nécessitant l’application des mesures de gestion des surcharges décrites dans le présent document. Eutelsat gère son réseau afin de minimiser l’impact éventuel d’une surcharge sur le confort d’utilisation des abonnés. Généralement, la surcharge intervient au niveau de la liaison entre le terminal de l’abonné et la station terrestre passerelle via le satellite. Pour déterminer si la liaison subit une surcharge, Eutelsat surveille en permanence la charge de trafic de chaque canal de faisceau ponctuel. Si la charge de trafic instantanée dépasse les capacités disponibles du canal de faisceau ponctuel, Eutelsat met en œuvre l’algorithme de gestion des surcharges décrit précédemment.

B. Atténuation de l’impact de la surcharge du réseau sur la connexion de l’utilisateur

Par nature, le trafic Internet est normalement très irrégulier, c’est-à-dire qu’il n’est généralement pas constant, ni continu, mais qu’il se caractérise par des « salves » de données. Parfois, la simultanéité des transmissions d’une multitude d’utilisateurs sur un canal de faisceau ponctuel donné peut entraîner une demande de capacités instantanée totale supérieure temporairement aux capacités disponibles du canal en question.

Dans ce cas, le réseau peut enregistrer une surcharge. Généralement, cette surcharge intervient lors des périodes où le réseau est le plus sollicité, c’est-à-dire en règle générale de 17 h 00 à minuit, soit aux heures locales du lieu de l’abonné (heure locale), suivant le jour de la semaine (« heures de pointe du trafic Internet »).

La surcharge peut également se produire à certaines périodes lorsque l’usage est « illimité » (par exemple pendant la nuit).

Cette surcharge et le retard de transmission qui l’accompagne ont un impact sur le confort d’utilisation de la connexion de l’abonné, en particulier sur certains types d’applications plus que sur d’autres. Par exemple, un abonné en attente d’affichage d’un contenu sur son écran peut remarquer le retard d’affichage d’une page Web. En revanche, un abonné en cours de téléchargement d’un fichier volumineux (la mise à jour d’un logiciel, par exemple) peut être moins dérangé si le temps de téléchargement se trouve rallongé lors d’une surcharge puisqu’il sait déjà que le téléchargement prend du temps.

Il faut également savoir qu’Internet lui-même subit de fréquents goulets d’étranglement et surcharges, et qu’en cas de lenteur, il ne faut pas automatiquement conclure à la saturation du réseau Tooway.

Eutelsat a pour objectif de gérer son réseau afin de minimiser l’impact des surcharges sur le trafic. À cette fin, son algorithme de gestion des surcharges permet de réduire la charge du réseau tout en privilégiant (c’est-à-dire en ayant un impact moindre sur) les services et applications moins consommateurs de bande passante, comme la navigation sur Internet et la messagerie électronique. Lors des périodes de surcharge, les applications fortement consommatrices de la bande passante, comme la lecture vidéo en continu et le téléchargement de fichiers, peuvent subir des ralentissements plus importants que d’autres applications. La qualité de la lecture vidéo en continu peut donc s’en trouver dégradée et/ou une mise en mémoire tampon peut se produire. En outre, les téléchargements de fichiers peuvent prendre plus de temps lors des périodes de surcharge. En cas de très forte surcharge, il peut être nécessaire de ralentir toutes les applications, et, dans ce cas, le temps de téléchargement des pages Web peut augmenter.

Eutelsat et le service Tooway fonctionnent comme un « simple conduit ». Bien qu’Eutelsat n’intervienne pas au niveau des informations transitant sur le réseau, elle peut être amenée à bloquer l’accès à certaines URL à la demande particulière d’un organisme public.

Eutelsat ne bloque pas intentionnellement un certain type de trafic (sauf mention contraire explicite dans les caractéristiques d’un service donné), mais elle peut bloquer certains ports TCP/UDP et/ou certains protocoles dont elle estime raisonnablement qu’ils représentent une menace pour la sécurité du réseau.

C. Gros consommateurs

Est considéré comme « gros consommateur » un utilisateur (ou un petit groupe d’utilisateurs) accaparant une quantité de ressources réseau disproportionnée. Eutelsat surveillera à la fois les performances globales du réseau et la consommation individuelle des ressources pour déterminer si un utilisateur a le profil d’un gros consommateur et que sa consommation risque éventuellement de perturber ou de réduire la bande passante du réseau et/ou son utilisation par les autres abonnés.

Eutelsat se réserve le droit de restreindre, de suspendre ou de mettre fin immédiatement à l’abonnement des gros consommateurs sans préavis.

III. POLITIQUE CONCERNANT TOOWAY EXTRA 2014

Le service ou forfait « Tooway Extra 2014 » est une formule illimitée de navigation sur Internet et de messagerie électronique, soumise à des conditions d’utilisation spécifiques, destinés à garantir l’accès équitable de tous les abonnés au réseau et à empêcher que la forte consommation d’un petit nombre n’ait de répercussions sur les performances du réseau pour tous les abonnés.

Le tableau ci-dessous indique ce qui se produit lorsqu’un abonné génère un trafic de 40 Go (en téléchargement ascendant et descendant, le trafic généré entre minuit et six heures du matin, heure locale, n’est pas comptabilisé) lors d’un cycle de décomptage :

Étape Volume généré/Cycle(téléchargement ascendant et descendant à l’exclusion du trafic généré entre minuit et six heures du matin, heure locale) Limitations du service
A ≤ 40 GO Aucune
B > 40 Go et ≤ 100 Go Limitations appliquées pendant les périodes de surcharge et lors des heures de pointe
C > 100 Go Seule la navigation sur Internet et la messagerie électronique sont possibles

A : lorsque le volume généré au cours d’un cycle de décomptage est inférieur ou égal à 40 Go, une aucune limitation du service n’est appliquée.

: lorsque le volume généré au cours d’un cycle de décomptage dépasse 40 Go, mais reste inférieur ou égal à 100 Go

  1. Lors des heures de pointe du trafic Internet, lorsque le réseau est généralement très fortement sollicité, seules la navigation sur Internet et la messagerie électronique seront disponibles, tous les autres protocoles étant bloqués.
  2. Lors des périodes de surcharge, l’algorithme de gestion des surcharges d’Eutelsat peut réduire la charge du réseau tout en privilégiant (c’est-à-dire en ayant un impact moindre sur) les services et applications moins consommateurs de bande passante, comme la navigation sur Internet et la messagerie électronique. Lors des périodes de surcharge, les applications fortement consommatrices de la bande passante, comme la lecture vidéo en continu et le téléchargement de fichiers, peuvent subir des ralentissements plus importants que d’autres applications. La qualité de la lecture vidéo en continu peut donc s’en trouver dégradée et/ou une mise en mémoire tampon peut se produire. En outre, les téléchargements de fichiers peuvent prendre plus de temps lors des périodes de surcharge.

C : dans tous les cas, lorsque le volume généré d’un cycle de décomptage (mois du quota de données) dépasse 100 Go, seule la navigation sur Internet et la messagerie électronique seront disponibles, tous les autres protocoles étant bloqués.

IV. NAVIGATION SUR INTERNET ET MESSAGERIE ÉLECTRONIQUE

Pour garantir un bon confort de navigation sur Internet et d’utilisation de la messagerie électronique en cas de limitation du service, suivez toutes les consignes ci-dessous (en cas de non-respect, aucun service ne sera disponible) :

  • Désactivez les réseaux privés virtuels (VPN) et les logiciels d’accès à distance.
  • Utilisez un navigateur Web. Seul le contenu statique (autre que la vidéo et la musique) visualisé dans un navigateur Web entre dans la catégorie Navigation sur Internet et/ou Messagerie électronique. Le contenu visualisé dans d’autres applications ne peut pas être considéré comme du contenu Web ou des messages électroniques (par exemple les applications Android, iPhone ou iPad autres que les navigateurs Web).
  • Les adresses URL saisies dans la barre d’adresse des navigateurs Internet doivent commencer par http:// ou https://. Celles commençant par ftp:// et tous les autres types d’adresses destinées à exécuter des applications externes ne sont pas considérées comme du trafic Web.
  • La taille des pièces jointes aux messages ne doit pas dépasser 10 Mo.
RETOUR EN HAUT DE PAGE